Amont per lé

Une cuisine gourmande au fil des saisons.

mercredi 1 avril 2009

Jeunes pousses de Dent-de-lion en salade gourmande

Cette année dans les Alpes, le printemps se fait discret. Les jonquilles, narcisses et crocus apparaissent, les forsythias ont retrouvé leur couleur jaune vif, les oiseaux s'en donnent à cœur joie mais les températures peines à se radoucir et la végétation à renaître.

Heureusement, il est inutile d'attendre les grandes chaleurs pour cueillir la Dent-de-lion. Délicieuse et tendre, c'est une de mes salades préférées. Ma journée de travail terminée, c'est donc toute guillerette que j'ai enfourché mon vélo fraîchement réparé et suis partie en balade dans les champs.

Dent_de_lion_014


Les pousses de Dent-de-lion font leur apparition dès la fin des derniers frimas. La saison est courte car les feuilles se ramassent jeunes, par la suite elles développent leur amertume et deviennent dures. Je vous conseille de ne pas les cueillir au delà de 10 cm, elles seront alors tendres et douces. L'on dit qu'autrefois, au début du printemps, ceux d'en bas allaient en apporter à ceux d'en haut, lorsqu'il y avait encore la neige. Plus le printemps avançait, plus il fallait monter pour la ramasser.

Dans le Val de Bagnes -photo de la bannière-, elle est appelée Poùpa.

Dent_de_lion_020 Dent_de_lion_025Dent_de_lion_016 Dent_de_lion_009 

Riche en vitamine C et en sels minéraux, elle était autrefois, au retour des beaux jours, souvent consommée en cure de quelques semaines pour purifier le corps éprouvé par l'hiver. Diurétique, d'où son surnom de Pissenlit, elle aide à l'élimination des toxines mais est aussi dépurative et cholagogue. Excellente pour l'excès de cholestérol, la goutte, elle ouvre également l'appétit et facilite la digestion.

De son vrai nom Taraxacum officinale, la Dent-de-lion pousse dans les prés, les pâturages, aux bords des chemins. Evitez de la cueillir dans les zones urbaines, aux abords des routes et préférez toujours les talus abruptes ou au dessus de fossés pour éviter le passage de certains animaux porteurs de maladie comme l’échinoccocose, cependant très rare. Vous mangerez votre salade sereinement!
Avant toute cueillette sauvage, je vous conseille de lire ceci
.

Cette salade printanière est à la fois délicieuse et saine, pourquoi s'en priver?

Dent_de_lion_029


Ingrédients pour 4 personnes

Pour la salade: 4 bonnes poignées de jeunes pousses de Dent-de-lion - 4 oeufs - 150 g de lardons - 2 tranches de pain légèrement rassi - ciboulette - quelques cerneaux de noix
Pour la sauce: 16 cs d'huile (selon votre goût) - 6 cs de vinaigre - éventuellement une tombée de vinaigre balsamique - 4 cc de moutarde - 4 cc de mayonnaise (bio de préférence) - sel et poivre

Triez grossièrement votre récolte, éliminez les herbes diverses qui ont pu s'y glisser et lavez soigneusement les feuilles,
faites pour cela plusieurs bains. Essorez.
Plongez les oeufs dans de l'eau bouillante et comptez 7 minutes. Pas trop cuits, ils sont meilleurs. Plongez-les dans de l'eau froide et écalez-les.
Détaillez les tranches de pain en dés et faites-les revenir à la poêle à feu doux dans une noix de beurre fondue.
Faites revenir les lardons à la poêle dans une petite cs d'huile. Jeter la graisse.
Fouettez tous les ingrédients de la sauce, goûtez et rectifiez si besoin.

Disposez la Dent-de-lion sur les assiettes avec les œufs en quartiers, ajoutez la sauce puis les croûtons, les lardons, quelques noix grossièrement concassées et ciselez la ciboulette.

Posté par amonperle à 23:10 - Petits mots [2] - Permalien [#]

Commentaires

    J'adore les dents de lion et pour qu'ils "passent" bien, je les hache.

    Posté par Marie Flo, samedi 11 avril 2009 à 11:03
  • J AIME IMPEUT LES LION

    Posté par VANESSA, jeudi 30 août 2012 à 15:08

Poster un commentaire