Amont per lé

Une cuisine gourmande au fil des saisons.

lundi 15 novembre 2010

La Brisolée

J'ai toujours préféré me réchauffer que me rafraîchir. Me blottir dans mon canapé, siroter un thé fumant en laissant tourner un air bluesy... Je n'attendais que les premiers frimas pour retrouver ces plaisirs casaniers et me laisser doucement bercer par la mélancolie. Mais déjà l'automne passe, novembre emporte avec lui les dernières feuilles et la neige toute proche sur les sommets nous fait prendre conscience que nous entrons dans les mois les plus sombres. Bientôt, nous nous plongerons dans les préparatifs de Noël et l'année tirera sa révérence. Mais, pas si vite ! Retenons encore un peu l'automne...et pour cela je vous présente un plat d'automne typiquement valaisan et très convivial, la brisolée.

Brisol_ergb Brisol_e2 

La brisolée se compose uniquement de produits du Valais, châtaignes, lard sec, fromages, raisin, poires, pommes, noix et parfois, lorsqu'elle devient "royale", de viande séchée et de jambon cru.

Les châtaignes sont incisées puis grillées au feu de bois dans un brisoloir, ce qui brûle leur coque sans les dessécher et leur confère un parfum inimitable. On les déguste généralement avec une noisette de beurre, les fromages, les salaisons et les fruits.

Brisol_e3 Brisol_esrgbBrisol_e5 Brisol_e6

Il n'est pas rare de retrouver des brisolées géantes dans les manifestations régionales, plus particulièrement à Fully, qui abrite une châtaigneraie libre de 15 hectares, lors de la Fête de la châtaigne qui s'y déroule chaque année. Egalement dans de nombreux restaurants valaisans qui proposent ce plat dès le mois d'octobre.

Brisol_e7rsg Brisol_e8Brisol_e9 Brisol_e10

Posté par amonperle à 18:00 - Petits mots [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    MMMH, les chataignes grillées. La meilleure façon, et la plus simple d'en manger !

    Posté par L'étudiante, lundi 15 novembre 2010 à 20:27
  • Miam, ces marrons chauds me font bien envie! Dire que je suis voisine de canton et que je n'ai jamais assisté à une brissolée...

    Pour répondre à ta question sur les petits pains, une levée suffit. Après le façonnage, j'attends quand même environs 10 min (le temps de les dorer) et hop, j'enfourne et ils sont bien gonflés et légers.
    Bonne soirée,
    biz.

    Posté par Sweet Artichoke, mardi 16 novembre 2010 à 21:25
  • Sweet Artichoke, parfait alors ! Merci beaucoup pour la précision. Bonne soirée

    Posté par amontperle, mardi 16 novembre 2010 à 22:24
  • Magnifique reportage, les photos sont top! J'adore la brisolée et envisageais d'en faire l'objet d'un billet. Malheureusement, nous l'avons faites un soir de semaine, mes photos étaient cata. Je suis heureuse de la découvrir chez toi.

    Posté par spiruline, mercredi 17 novembre 2010 à 08:52
  • Merci pour ton gentil message! justement j'étais passée par ton blog aujourd'hui et j'avais été très tentée par ta brisolée, et notamment tes marrons au feu de bois! Mmmm les plaisirs de l'automne!

    Posté par Tartine Jeanne, mercredi 17 novembre 2010 à 14:00
  • Spiruline, venant de toi, le compliment me touche beaucoup ! Merci !

    Tartine Jeanne, mmmmm oui ! Bises et merci de ta visite

    Posté par amontperle, mercredi 17 novembre 2010 à 17:17
  • La brisolée je connais! Chez moi on ne les fait plus au feu de bois, c'est dans le four et ce n'est pas le même goût. Il faudrait que j'aille à une vraie brisolée valaisanne.
    Ton reportage est super et les photos une merveille.
    Bisous

    Posté par Marie Flo, mercredi 17 novembre 2010 à 18:03
  • Miam, miam! J'adore les marrons grillés et chauds.

    Bises et bon WE,

    Rosa

    Posté par Rosa, vendredi 19 novembre 2010 à 16:34
  • Marie-Flo, avec les moyens du bord c'est excellent aussi ! Mais le feu de bois donne un goût et un charme vraiment sympa. Bises

    Rosa, moi aussi ! Merci de ta visite. Bises

    Posté par amontperle, samedi 20 novembre 2010 à 09:04
  • Voyage

    Quelles photos magnifiques encore une fois, je deviens lassant à force de le répéter. Mais au travers d'elles, j'ai l'impression de faire un voyage dans le temps, non pas que cette recette soit par trop arriérée mais bien que ces traditions et coutumes anciennes sont complètement étouffées de nos jours, étouffées par ces stupides modes "fast food" où l'on en oublie jusqu'au plaisir de la table, trop pressés que l'on est de revenir à des activités artificielles...
    Aussi, moi qui ne suis qu'un pauvre vestige de ce passé que tu nous rappelles sans l'avoir vécu, je me dois d'encore une fois te remercier pour ce voyage dans les souvenirs d'un temps qu'on ne retrouvera jamais...sauf à ta table.

    Posté par Dee Michael, lundi 22 novembre 2010 à 15:50

Poster un commentaire